Han 한

Histoire ancienne, Arts traditionnels, Cinéma/Dramas/Animés, - Littérature/Manhwa, Musique
Avatar de l’utilisateur
Anego
Messages : 843
Inscription : 28 mai 2009, 05:44

Han 한

Message par Anego »

J'ai trouvé cet article si intéressant que j'ai voulu le partager avec vous.

"Le sentiment du han pourrait presque à lui seul symboliser le peuple coréen tant il imprègne avec profondeur la conscience populaire de ce pays. Han est un mot d'origine sino-coréenne ( :idea: à l'aide Myeong) qui est d'autant plus difficile à traduire tant que les langues orientales ont une capacité de rendre les émotions bien plus grandes que nos langues occidentales. On peut dire en simplifiant qu'il s'agit d'un mélange de regret, de rancoeur, d'amertume, et même de nostalgie que l'on ressent après des sacrifices ou des efforts non récompensés, des attentes déçues ou encore des rêves évanouis. Bien que le sentiment coréen du han présente des similitudes avec le spleen français popularisé par Baudelaire, il s'agit tout de même d'un sentiment d'une nature fondamentalement différente. Le han est un sentiment d'amertume qui n'est pas violent, et pas nécessairement l'expression du désespoir mais plutôt d'une douce révolte contre la fatalité et l'impuissance. Cette impression si naturellement ressentie en Corée s'exprime encore aujourd'hui dans l'art populaire, les chansons et le cinéma coréens. On retrouve aussi ce han chez les poêtes de Chosôn qui pleurent sur l'infortune de leur vie d'exil et dans la chanson traditionelle Arirang qui en est comme la quintessence. Ce sentiment typiquement coréen que l'on sent fusé dans chaque feuilleton télévisé, dans tous les soupirs des ajuma et l'air résigné mais digne des ajoshi, résume bien les vicissitudes du peuple coréen et son "pathos" unique. Le han est par conséquent un sentiment proprement historique.
On ne peut comprendre vraiment ce sentiment de han sans se pencher sur l'histoire particulièrement tragique de la Corée, une péninsule coincé entre le continent chinois et l'ile japonaise. Depuis sa fondation lointaine, la Corée a subi 934 invasions, mais les plus éprouvantes ont été celles du Japon dans l'histoire récente du pays. Ainsi, c'est au XIX ème siècle que ce sentiment du han prend véritablement racine dans l'âme coréenne. L'assassinat de la reine Ming par les services secrets japonais en 1895 est vécu par les coréenz comme le plus terrible des drames nationaux, car cette femme était adorée par son peuple. Cet assassinat est le prélude de la terrible annexion de la Corée par le Japon entre 1905 et 1945. Pendant ces 40 ans d'occupation japonaise le peuple coréen subi des sévices physiques et des humiliations morales horribles. Le Japon oblige la Corée à adopter la langue japonaise, à se convertir au shintoïsme et à adorer l'Empereur. Mais le pire réside certainement dans la prostitution forcée de nombreuses femmes coréennes au "service" des soldats japonais. Quand on connait le sens de l'honneur et la pudeur des femmes d'Asie, on imagine la profondeur du traumatisme engendré par une telle exaction. D'ailleurs, le han est un sentiment plus spécifiquement féminin que masculin, car dans l'histoire de la Corée, ce sont les femmes qui ont probablement le plus souffert. La très belle histoire de Chunyang, une jeune femme qui se sacrifie pour son père aveugle afin qu'il recouvre la vue est emblématique de ce sentiment de han plus typiquement féminin. Ce sentiment de han est certainement aussi pour beaucoup dans le génie artistique exceptionnel du peuple coréen, un peu comme s'il avait su sublimer sa mélancolie dans des créations absolument originales à l'image d'un cinéma qui n'arrête pas d'étonner ? "
Jean Luc Berlet

*Source : http://www.accordphilo.com/article-4679596.html

J'avoue que je ne savais pas ce que signifiait ce mot et je pensais que cela voulait dire le fait de ne pas se résigner et de persévérer... Je me suis bien trompée...
Maintenant que j'ai un peu compris ce que c'était, cela me fait penser, même si c'est un sentiment différent, à la "saudade" portugaise...
Par contre, je peux ressentir ce sentiment quand je regarde les films et dramas coréens....
Après avoir lu cet article, je veux entendre cette fameuse chanson "Arirang" et connaître l'histoire de Chunyang....

Avatar de l’utilisateur
Anego
Messages : 843
Inscription : 28 mai 2009, 05:44

Re: Han 한

Message par Anego »

Voici la chanson traditionnelle "Arirang" chantée par Jang Sa Ik
http://www.youtube.com/watch?v=CJ_Jg5ch5Sw

Avatar de l’utilisateur
Myeong
Fondateur
Messages : 3296
Inscription : 23 mars 2009, 18:49

Re: Han 한

Message par Myeong »

Article extrêmement intéressant et sympathique coïncidence car j'avais lu quelque chose d'assez similaire en anglais il y a quelques semaines... ;)

Han est un mot d'origine sino-coréenne ( :idea: à l'aide Myeong) qui est d'autant plus difficile à traduire tant que les langues orientales ont une capacité de rendre les émotions bien plus grandes que nos langues occidentales.


Le mot en question est 한 - 恨, qui peut avoir comme sens celui de haine, mais aussi de regret, ou d'exaspération. Le texte l'explique d'ailleurs beaucoup mieux que moi... :mrgreen: C'est un sentiment assez complexe et confondant, pas un sentiment "pur" dans le sens où il est plus difficile à mettre un mot dessus, mais plutôt un amalgame de sentiment qui fait qu'on ne peut vraiment le rattacher à une déception, à une rancoeur ou à un regret...

Par contre pour vouloir me faire l'avocat du diable, une grande partie de ce que sont les "mythes" selon lesquels tel ou tel peuple ressent un sentiment que d'autres ne peuvent comprendre me paraît surfait sinon complètement insensé, j'ai entendu la même chose de portugais qui disait que "saudade" était sans équivalent chez les non-Portugais, ou des Français qui disaient que des non-Francophones ne pourraient jamais comprendre ou expérimenter le concept de "spleen"... :lol:
Là où il y a vraiment une difficulté, c'est dans la traduction. Mais si le mot paraît souvent intraduisible, ce qui est courant pour un traducteur, il est toujours possible de tenter d'expliquer par une phrase. L'éventail des émotions humaines n'est pas limité à un peuple, il y a des variations personnelles, mais nous sommes tous semblables... ;)

En ce qui concerne Arirang, c'est une chanson relativement récente, qui date de l'ère Joseon (Choson) et de la création d'un folklore coréen ; de nombreuses versions locales et dialectales, avec des paroles et aussi des airs différents, existaient et existent encore dans toutes les poches culturelles que comprend le monde coréen.
Pour autant, c'est une chanson que je trouve vraiment exceptionnellement touchante et qui peut vraiment atteindre droit au coeur si elle est agréablement interprétée. Je vais vous partager une version d'une chanteuse nommée 리경숙 (que les Coréanophones identifieront comme nord-coréenne vu l'orthographe de son nom ;) ) dont le lien est : http://www.youtube.com/watch?v=B-pcGW0rT1g
Nos amis sud-coréens m'en voudront peut-être, mais pourtant malgré mes recherches, j'ai été incapable de trouver une version aussi touchante... Mais bon toute appréciation de ce genre reste subjective et personnelle... :mrgreen:

Pour ce qui est de l'histoire de Chunhyang, 춘향전 (ou 春香傳), je conseille vraiment l'excellent film de Im Kwon-Taek (j'aurais dû en parler dans le sujet cinéma, je le ferai... :mrgreen: ) qui est également touchant et dont vous pourrez trouver des informations (en français !) sur Wikipedia : Le Chant de la fidèle Chunhyang. L'histoire est contée sous forme de pansori, c'est un régal, je le recommande vivement ! :D

Avatar de l’utilisateur
Myeong
Fondateur
Messages : 3296
Inscription : 23 mars 2009, 18:49

Re: Han 한

Message par Myeong »

Anego a écrit :Voici la chanson traditionnelle "Arirang" chantée par Jang Sa Ik
http://www.youtube.com/watch?v=CJ_Jg5ch5Sw


Pardon, je n'ai pas ignoré ce message mais j'ai mis du temps à écrire mon message précédent... :lol:

Cette version que tu as collée est la version 강남 아리랑, comme expliqué au début de la vidéo. Ce ne sont pas les paroles ni l'air "standard", de la version "unifiée" si on peut dire :lol: , mais c'est aussi franchement touchant...

Une fois encore Wikipedia ne me déçoit pas car l'histoire de la chanson et de ses diverses variantes est expliquée en détail : http://en.wikipedia.org/wiki/Arirang (en anglais cette fois-ci).

Merci encore Anego pour avoir abordé ce point essentiel de la culture coréenne ! :D

Avatar de l’utilisateur
Anego
Messages : 843
Inscription : 28 mai 2009, 05:44

Re: Han 한

Message par Anego »

Myeong, tu as dit que : "Par contre pour vouloir me faire l'avocat du diable, une grande partie de ce que sont les "mythes" selon lesquels tel ou tel peuple ressent un sentiment que d'autres ne peuvent comprendre me paraît surfait sinon complètement insensé, j'ai entendu la même chose de portugais qui disait que "saudade" était sans équivalent chez les non-Portugais, ou des Français qui disaient que des non-Francophones ne pourraient jamais comprendre ou expérimenter le concept de "spleen"...
Là où il y a vraiment une difficulté, c'est dans la traduction. Mais si le mot paraît souvent intraduisible, ce qui est courant pour un traducteur, il est toujours possible de tenter d'expliquer par une phrase. L'éventail des émotions humaines n'est pas limité à un peuple, il y a des variations personnelles, mais nous sommes tous semblables."

J'aime beaucoup ta façon de penser et cela permet de se dire que tout est possible ! Tous les peuples peuvent se comprendre. Nous sommes avant tout citoyens du monde. J'avoue être un peu idéaliste sur le coup...mais j'ai tellement envie d'y croire. :D

Avatar de l’utilisateur
Myeong
Fondateur
Messages : 3296
Inscription : 23 mars 2009, 18:49

Re: Han 한

Message par Myeong »

Anego a écrit :J'aime beaucoup ta façon de penser et cela permet de se dire que tout est possible ! Tous les peuples peuvent se comprendre. Nous sommes avant tout citoyens du monde. J'avoue être un peu idéaliste sur le coup...mais j'ai tellement envie d'y croire. :D


Je suis content que tu apprécies ma façon de penser ! :D
Oui tu es idéaliste mais moi aussi... :lol:
A vrai dire la logique de tenter de "catégoriser" à l'extrême les personnes originaires de pays étrangers, surtout de pays occidentaux, dans l'Asie de l'Est, et la Corée est loin d'être une exception, pourrait être un aspect dérangeant voire difficilement supportable pour ceux qui voudraient y habiter sur le long terme.
On nait coréen, on ne le devient pas ; c'est un fait que tous ceux qui rêvent de (re-)faire leur vie en Corée doivent savoir et garder en mémoire... La notion de "citoyen du monde" ne convient pas là-bas... ;)

Avatar de l’utilisateur
Kuiwen
Messages : 1592
Inscription : 08 août 2009, 02:01

Re: Han 한

Message par Kuiwen »

Ce qui est bête, c'est que chaque peuple veut garder un soi-disant "sentiment local", mais qu'à l'opposé ils laissent leur culture se métisser beaucoup plus que nécéssaire...

Bref "vivons comme des américains, mais soyons tristes commes des coréens (ou ce que vous voulez d'autres)". C'est poussé comme exemple, mais bon :lol: Après il faut aussi dire que la limite entre "modernisation" et "occidentalisation" est extrêmement fine. Il est dur de définir dans nos propres sociétés ce qui tient de l'un ou de l'autre :?
彭奎文 (팽규문) : détourneur de topic officiel du forum :D

說曹操,曹操就到! :twisted:

Avatar de l’utilisateur
Myeong
Fondateur
Messages : 3296
Inscription : 23 mars 2009, 18:49

Re: Han 한

Message par Myeong »

Kuiwen a écrit :Ce qui est bête, c'est que chaque peuple veut garder un soi-disant "sentiment local", mais qu'à l'opposé ils laissent leur culture se métisser beaucoup plus que nécéssaire...


Oui je suis entièrement d'accord...
Que ce soit en Corée, ou sans doute aussi à Taiwan et encore ailleurs, on se frappe le torse en hurland des 대한민국 tonitruants, tout en passant ses journées entre les McDo, les Starbucks, et tous les centres commerciaux et supermarchés remplis de produits Lotte ou Orion qui sont de pâles copies de marques américaines (voire elles-mêmes des marques américaines), consomment plus de Coca que toute l'Europe, etc... :lol:

Kuiwen a écrit :Bref "vivons comme des américains, mais soyons tristes commes des coréens (ou ce que vous voulez d'autres)". C'est poussé comme exemple, mais bon :lol: Après il faut aussi dire que la limite entre "modernisation" et "occidentalisation" est extrêmement fine. Il est dur de définir dans nos propres sociétés ce qui tient de l'un ou de l'autre :?


Bonne synthèse... ;)
Si les Coréens sont pleinement conscients de leur passé, le mode de vie qui était encore celui de ceux des plus âgés d'entre eux est maintenant relégué aux villages folkloriques que l'on fait visiter aux enfants pour leur apprendre ce qu'est/était la culture du pays il y a peu, avant la "modernisation" qui, c'est vrai, n'est souvent qu'une "occidentalisation/américanisation" parfois bien plus poussée que ce qu'on voit en Europe...

La Corée du sud est un cas particulier car c'était un pays très pauvre encore au début des années 1970. La croissance et le changement a été énorme, les années 80 et 90 ont été deux décennies qui se sont terminées en laissant un pays qui n'avait plus rien à voir avec ce qu'il était au début même de chacune de ces décennies, et celle qui se termine en ce moment parachève l'évolution et a donné naissance à une génération qui n'a même pas conscience de ce qu'était le mode de vie laborieux et traditionnel encore présent dans les années 1970... Il faut savoir que les Coréens vivaient encore dans les années 1960 comme les Européens vivaient au début du XXe siècle, l'évolution a été bien plus brutale...

Du coup on remarque à la fois la réapparition d'un intérêt pour certaines valeurs traditionnelles, et souvent du spirituel ; je mettrais en parallèle l'engouement vers le chamanisme, croyance plus antique même que l'Antiquité, et l'émergence fulgurante d'une foi inébranlabre se dirigeant toutes sortes de "nouvelles" religions, que ce soit les diverses branches du christianisme, qui ont la croissance qu'on sait, ou des organisations plus douteuses qui arrivent parfois à prendre une importance dérangeante (cf. secte Moon). L'aspect intéressant de ce "retour" au religieux (si on peut vraiment parler de retour) est une forme de syncrétisme particulier, qui visera à intégrer des éléments ancestraux dans les croyances chrétiennes, comme la mise en scène des messes, qui peuvent parfois ressembler à des transes collectives (donc un héritage du chamanisme) et la présence d'autels d'hommage aux ancêtres, aussi chez les chrétiens (donc un héritage du confucianisme, pourtant antagoniste avec le chamanisme et pas non plus très compatible avec le christianisme à l'origine).

Mais bon je m'arrête car encore une fois je pars dans un hors-sujet total... (comment j'en suis arrivé là d'ailleurs j'ai du mal à suivre) :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Anego
Messages : 843
Inscription : 28 mai 2009, 05:44

Re: Han 한

Message par Anego »

A part Myeong et Kuiwen, j'aimerais bien savoir si vous en avez déjà entendu parler et ce que vous en pensez ?

Avatar de l’utilisateur
Kochu
Messages : 1568
Inscription : 26 novembre 2009, 01:51

Re: Han 한

Message par Kochu »

Je n'ai pas grand chose à ajouter mais en tout cas, 한 aura son importance dans le design de mon blog (en préparation) ! ^^

J'ai pu assister à une exposition de calligraphie sur le thème du hangeul il y a quelques temps déjà (j'y pense car j'ai devant les yeux la brochure de la compilation des calligraphies de l'expo), j'avais alors pu remarqué l'importance de ce mot à de nombreuses reprises dans les oeuvres présentées.
On le ressent hautement symbolique pour les coréens, comme si six coups de crayons pouvaient à eux seuls représenter ce sentiment identitaire.
Ancien membre

Répondre