De la difficulté du coréen

Vos informations pour les écoles, associations, ou encore méthodes en ligne pour apprendre le coréen vont ici.
(Topics regarding Korean schools, associations, etc. go here)
Avatar de l’utilisateur
Pajun
Messages : 85
Inscription : 08 octobre 2012, 15:50

De la difficulté du coréen

Message par Pajun »

En suivant un lien posté par Yazo (je crois), je suis tombé sur ce topic :
http://how-to-learn-any-language.com/fo ... asp?TID=10

Le site lui-même répertorie le coréen comme une des langues les plus difficiles à apprendre pour un anglophone, si ce n'est la plus difficile. Est-ce que vous pensez qu'il en va de même pour un français/francophone ?

Le français est une langue très différente de l'anglais, son vocabulaire est beaucoup plus fourni, les formulations possibles je pense plus nombreuses, et notre expression fait beaucoup plus appel au contexte. Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/High_context_culture

J'espère que cela peut nous faciliter un peu la tâche. :roll:



Edit : et mince, le créateur du site est suisse... :(
Rencontre avec la Corée : février-août 2012
Début de mes cours de coréen : septembre 2012
30e TOPIK (2013) : Niveau 2

Avatar de l’utilisateur
Yazo
Messages : 1051
Inscription : 06 juin 2010, 15:39

Re: De la difficulté du coréen

Message par Yazo »

Le français, une langue très différente de l'anglais? C'est une blague? On est dans la même famille indo-européenne. On a quasiment la même grammaire, la même structure SVO, le même alphabet, énormément de vocabulaire en commun, etc. etc.

Les différences dont tu parles, ça jouent à un niveau très, très avancé. Si le français et l'anglais sont des langues très différentes, alors l'arabe, le chinois (et l'inuktikut, le quechua, le coréen, etc. etc.) viennent d'une autre planète?

Quand tu considère l'immense variété des langues, tu peux considérer le français et l'anglais comme des langues très, très proches. Je considère le classement des langues par ordre de difficulté fait par ce site comme tout à fait valide pour un français.

Avatar de l’utilisateur
Yazo
Messages : 1051
Inscription : 06 juin 2010, 15:39

Re: De la difficulté du coréen

Message par Yazo »

Sinon j'aimerais que tu me donne des exemples pour appuyer tes dires selon lesquels le français à un vocabulaire plus fourni et permet plus de formulations ou dispose de plus d'expressions.

Si il y a certaines choses que tu n'arrives pas à exprimer en anglais, considère que c'est d'abord parce que tu ne connais pas assez cette langue, pas parce qu'elle n'est pas assez riche.

Shakespeare et Eminem étant deux exemples très différents prouvant bien que cette langue n'a rien à envier au français à ce niveau.

Avatar de l’utilisateur
Pajun
Messages : 85
Inscription : 08 octobre 2012, 15:50

Re: De la difficulté du coréen

Message par Pajun »

Par rapport à l'espagnol, l'italien ou le catalan, on est quand même loin.
Enfin c'était mon ressenti.
Image
Pour moi langues germaniques et langues romanes sont deux familles différentes, après faire confiance à wikipedia ou pas à chacun de choisir son camp.
C'est quand même ce que j'avais en tête.

Niveau vocabulaire et spécificités je suis donc une quiche en anglais, c'est noté. Au temps pour moi.
Je réfléchirai avant de l'ouvrir la prochaine fois.
Rencontre avec la Corée : février-août 2012
Début de mes cours de coréen : septembre 2012
30e TOPIK (2013) : Niveau 2

Avatar de l’utilisateur
Mantis10
Messages : 268
Inscription : 06 février 2012, 01:50

Re: De la difficulté du coréen

Message par Mantis10 »

L'anglais et le français sont deux langues qui faut dire, sont assez proches l'une de l'autre, malgré que d'autres langues le sont d'autant plus (espagnol, italien) comme l'a mentionné Pajun. Il n'est pas choquant de sortir du lycée presque bilingue en Espagnol en suivant les cours depuis la 4e (donc en 5 ans) à raison de 2h par semaine? L'anglais ce n'est pas la même histoire, malgré qu'on peut avoir un très bon niveau en étudiant assidument.

Et je suis aussi d'accord pour dire que l'anglais est "moins riche" vocabulairement parlant que le Français, à cause de nombreux verbe à prépositions, comme par exemple (pris du site anglaisfacile.com)

to turn -- tourner
to turn on -- allumer
to turn off -- éteindre
to turn around -- se retourner
to turn up -- mettre plus fort (son, lumière)
to turn down -- baisser (son, lumière), refuser
to turn out -- devenir, finir par être
to turn red, white, etc. -- rougir, blanchir, etc

On voit que l'on distingue 7 (ou plus) différents verbe en français, alors qu'on change uniquement une préposition. Je serais curieux de voir combien de mots comporte un Petit Robert de la langue anglaise comparé à celui de la langue française. :?
TOPIK Level 4
Level 5 avant fin 2013 ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
koreor
Messages : 38
Inscription : 24 octobre 2012, 08:42

Re: De la difficulté du coréen

Message par koreor »

Bonjour,

C'est très intéressant, je ne connaissais pas le concept de "low context culture/high context culture", mais je l'ai ressenti en Corée ^^'
Personnellement je ne pense pas que le français ait plus de vocabulaire que l'anglais, il y a des dizaines de mots pour décrire la lumière ou le son par exemple, avec des nuances qui n'existent pas en français... et à ce propos je n'oublierai jamais ce prof d'anglais se vantant qu'un dictionnaire normal d'anglais c'était 100 000 mots contre "seulement" 40 000 pour le français (en étant d'une mauvaise foi absolue, je dirais "c'est facile quand on a piqué tout le vocabulaire français ;) )

Par contre je suis assez d'accord que le français est plus "high context" que l'américain (pour l'anglais je ne sais pas), mais j'ai trouvé que les Coréens étaient carrément plus subtils que les Français... Le nombre de fois où j'ai dû demander à une amie ce qu'elle voulait dire exactement (pas au niveau de la langue, mais au niveau des sous-entendus) :roll: . Par contre avec les Américains que j'ai pu rencontrer, la situation était tout à fait inversée :lol: .

Pour ce qui est de la difficulté de la langue coréenne et de la différence anglais-français, pour moi la différence se joue surtout au niveau de la prononciation. L'anglais est une langue très difficile à prononcer (même si on ne s'en rend pas forcément compte vu comment on y est exposé), sans aucune logique (aller savoir comment on prononce un mot qu'on lit pour la première fois quand on ne l'a jamais entendu avant... un "i" peut aussi bien se prononcer que [aï], le "a" c'est encore pire...). L'italien, l'allemand, le français, le norvégien, l'espagnol etc. ont des règles de prononciation bien définies.
Il me semble que l'avantage du français par rapport à l'anglais pour apprendre le coréen tient aux voyelles, presque toutes les voyelles coréennes (à part quelques diphtongues) existant en français (et avant qu'on me saute dessus, j'ai envie de dire, ça dépend c'est vrai de votre région d'origine, mais là d'où je viens on fait distinctement la différence entre "cote" comme un ㅓ et "côte" comme un ㅗ).

Avatar de l’utilisateur
koreor
Messages : 38
Inscription : 24 octobre 2012, 08:42

Re: De la difficulté du coréen

Message par koreor »

Mantis10 a écrit :Et je suis aussi d'accord pour dire que l'anglais est "moins riche" vocabulairement parlant que le français, à cause de nombreux verbe à prépositions, comme par exemple (pris du site anglaisfacile.com)

to turn -- tourner
to turn on -- allumer
to turn off -- éteindre
to turn around -- se retourner
to turn up -- mettre plus fort (son, lumière)
to turn down -- baisser (son, lumière), refuser
to turn out -- devenir, finir par être
to turn red, white, etc. -- rougir, blanchir, etc

On voit que l'on distingue 7 (ou plus) différents verbe en français, alors qu'on change uniquement une préposition. Je serais curieux de voir combien de mots comporte un Petit Robert de la langue anglaise comparé à celui de la langue française. :?
Mais ce n'est pas parce qu'on peut utiliser turn + préposition pour 7 sens différents en français qu'il n'existe pas d'autres mots en anglais pour nos 7 mots français... Il est extrêmement facile de trouver des contre-exemples.

Rougir = to flush (rougir de colère), to blush (rougir d'émotion), to go red (de chaleur), to redden (teindre)...
Blanchir = to whiten (une surface), to light-up, to blanch (blanchir les légumes), to bleach (blanchir un tissu), to clear (disculper), to whitewash (à la chaux), to launder (blanchir de l'argent sale), to pale/go white (pâlir)...

Avatar de l’utilisateur
Pajun
Messages : 85
Inscription : 08 octobre 2012, 15:50

Re: De la difficulté du coréen

Message par Pajun »

J'ajouterais que la conjugaison des verbes selon les personnes est bien plus simple en anglais et qu'il n'y a pas d'accord de l'adjectif. Il n'y a plus non plus de déclinaisons dont il reste quelques traces en français.

koreor je suis très curieux de ton expérience, à quel niveau se situaient les nuances ? C'était sur le sujet, l'expression d'une opinion, d'un ressenti ?
Rencontre avec la Corée : février-août 2012
Début de mes cours de coréen : septembre 2012
30e TOPIK (2013) : Niveau 2

Avatar de l’utilisateur
Yazo
Messages : 1051
Inscription : 06 juin 2010, 15:39

Re: De la difficulté du coréen

Message par Yazo »

Pajun a écrit :Pour moi langues germaniques et langues romanes sont deux familles différentes, après faire confiance à wikipedia ou pas à chacun de choisir son camp.
C'est quand même ce que j'avais en tête.
Je fais pleinement confiance à wikipedia, encore plus la version anglaise, et je n'ai jamais eu à le regretter. Donc, d'après wikipedia, les langues germaniques et romanes sont deux sous branches d'une même famille: les langues indo-européennes.
Après évidemment que l'italien est plus proche du français que ne l'est l'allemand ou l'anglais. Mais toute chose égale par ailleurs, le français et l'anglais restent assez proches, surtout comparé au coréen par exemple.
Pajun a écrit :Niveau vocabulaire et spécificités je suis donc une quiche en anglais, c'est noté. Au temps pour moi.
Je réfléchirai avant de l'ouvrir la prochaine fois.
Bah ce serait quand même bien d'appuyer ce que tu dit au lieu d'affirmer des choses.


Après pour ce qui concerne le nombre de mots:
How many words are there in the english language?
Is it true that english has the most words of any language?
Nombre de mots de la langue française

(Je pense qu'on ne va pas remettre en doute la crédibilité de l'Académie ni de oxforddictionnaries)

Donc même si "nombre de mots" ne veut pas dire grand chose, on reste sur un ordre de grandeur plutôt équivalent...

Avatar de l’utilisateur
koreor
Messages : 38
Inscription : 24 octobre 2012, 08:42

Re: De la difficulté du coréen

Message par koreor »

Yazo a écrit :Donc même si "nombre de mots" ne veut pas dire grand chose, on reste sur un ordre de grandeur plutôt équivalent...
C'est du chipotage c'est vrai, mais je ne qualifierais pas un rapport 1:2 comme un ordre de grandeur équivalent.

Académie française : 60 000 entrées dans un dictionnaire courant, 100 000 dans le Trésor de la langue française

L'Oxford dictionary donne de son côté 170 000 entrées pour les usages actuels, et conclut à minimum 250 000 ("a quarter of million") mots uniques. Et ton 2e lien de l'Oxford précise "English has a much larger vocabulary than either the Germanic languages or the members of the Romance language family to which French belongs."

Répondre